Le retour des Anjou blanc de qualité

 

En septembre 2013, les journalistes du Point ont écrit un article sur l’Anjou blanc « Anjou blanc, le retour de René ».

mathilde-giraudetMathilde à l’affiche, notre Anjou blanc « Terre-de-haut » sélectionné, Bois Mozé était ravi.

Terre-de-haut. « Nez pamplemousse, assez frais, gourmand, bonne tenue, joli fruit entre pêche blanche et clémentine, bonne longueur ». 

 

En voici un extrait: « Outre René, le blanc d’Anjou a des atouts. D’abord, il est original, produit à partir du cépage chenin, qui, lui, a du mal à vivre à l’étranger. Rares sont les bons chenins, d’ailleurs. Il se plaît dans la douceur climatique angevine (ou tourangelle, comme à Montlouis et Vouvray) apportée par la Loire et ses affluents. Sur les schistes -l’Anjou viticole constitue un véritable musée géologique qui décline cette roche sous toutes ces formes, du carbonifère à l’ardoisier -, le chenin prend des accents poivrés qui donnent du staccato aux saveurs de fruits blancs et d’agrumes. Côté vieillissement, il ne craint personne et surprend par l’éternelle jeunesse de ses saveurs ».